Inde : Le choc culturel

Hello travelers ! 

Le choc culturel est quasi systématique lorsque l’on voyage dans un autre pays. Il y a certaines choses que les gens font que l’on trouve bizarre, on ne fera pas ça dans notre pays, on compare souvent à notre référence (la France). En tant que Française ayant voyagé en Inde, il m’a fallu très peu de temps pour m’apercevoir du choc culturel qu’il y a entre ce grand pays d’Asie et le mien, petit pays européen. On dit souvent que l’Inde est le pays le plus dépaysant pour les occidentaux. Il est vrai que c’était dépaysant et certaines choses étaient un sacré choc pour nous, français.  Dans cet article, je reviens donc sur les six faits marquants qui ont participé à ce choc culturel.

1 – La population

La première chose que l’on remarque, une fois arrivé en Inde, c’est bien la densité de population. On n’est jamais tout seul. Il y a du monde partout, dans les rues, sur les routes (cf le point suivant). L’Inde est le deuxième pays le plus peuplé du monde et ça se remarque tout de suite ! Je ne suis pas allée en Chine, mais c’est à voir si la comparaison est semblable… En tout cas, on n’a bien souvent ri de cette population quand on posait des questions sur le pays, la réponse étant souvent « Mais on est 1,3 milliard !« . C’est sur qu’avec une réponse comme ça ça avait de quoi nous clouer le bec.

 

2 – La conduite

Petit extrait vidéo de mes moments en voiture à Delhi

Pour rester dans la continuité du point précédent, s’il y a bien quelque chose qu’on ne peut pas louper c’est la conduite indienne ! Avec autant de gens sur les routes, conduire devient difficile et il y a des bouchons partout dans les grandes villes. Le trajet ne se mesure pas en distance mais en durée. De plus, les routes sont souvent en très mauvais état. Parfois, ce ne sont pas vraiment des routes même mais plutôt des chemins. On peut aussi trouver des routes avec plein de trous et des animaux (vaches, éléphants, chiens, cochons, singes…) qui font leur vie au milieu de la route.

Concernant la conduite, il y a un point que j’ai presque réussi à élucidé, c’est le klaxon ! Alors oui les indiens klaxonnent tout le temps, mais il y a plusieurs raisons à cela et je l’ai découvert au cours de mes nombreux trajets. 1/ « Attention je suis dans ton angle mort et je dépasse » 2/ »Je passe » (en général à une intersection) 3/ « Laisse-moi passer » (différent du « je passe » car la voiture n’a pas assez de place pour passer et l’autre voiture doit s’écarter. Par exemple, sur une voie large quand on veut doubler mais qu’il n’y a pas la place car trop de voitures) 4/ »Avance gros c**! » (bon, celui-là c’est comme en France). Tous ces bruits de klaxon au début c’est vraiment dérangeant et on se retourne souvent pour voir ce qu’il se passe et après on s’y fait ! En tout cas, j’ai cru plusieurs fois mourir en voiture lors de certains trajets en voiture (notamment dans les montagnes de l’Himalaya). Et ah oui : il n’y a pas de ceintures à l’arrière !

⇒ Pour revoir mon itinéraire en Inde du Nord, c’est par ici ! 

 

3 – Les déchets

Lors de ces trajets, j’ai pu voir un bon nombre de déchets au bord de la route. Ce n’est pas tant la pollution qui m’a choquée, comme on en entend souvent parler, mais bien cette quantité de déchets en tout genre laissé sur le sol. Pour moi, les indiens prennent vraiment leur terre comme une poubelle et j’ai trouvé ça extrêmement choquant. Lorsque j’ai quelque chose à jeter et pas de poubelle à extrémité, je le garde avec moi jusqu’à trouver un endroit pour le jeter (une poubelle donc en l’occurrence). Mais là-bas, tout le monde jette tout par terre. Une image qui m’a choquée par exemple, c’était un petit enfant dans la poussette qui buvait un jus en brique avec une paille et qui prend la paille dans sa main et la jette par terre et de l’autre main, jette sa brique de jus de fruit par terre également. Mais ce qui m’a surtout choqué, c’est que la mère n’est rien dit et que personne n’y a fait attention… sauf moi.

Photos des déchets à New-Delhi

4 – Les religions

Diversité et tolérance religieuse sont les deux maîtres mots pour désigner la religion en Inde. En effet, peu de pays au monde offrent autant de monuments religieux que l’Inde. Leur diversité architecturale reflète également les nombreux courants spirituels. Monastères bouddhistes lamaïstes aux divinités redoutables, ashrams (ermitage) hindouistes, reculés, vastes mosquées décorées d’arabesques élégantes… De plus, j’ai eu l’impression qu’il y avait un respect mutuel entre toutes ces religions.

L’Inde est le berceau de plusieurs religions : Hindouisme, Islam, Christianisme, Sikhisme, Bouddhisme, Jainisme. Cependant, l’hindouisme reste la religion la plus importante de l’Inde (avec près de 80% d’hindouistes) et elle structure toute la société indienne, notamment les castes comme je l’explique dans mon point suivant…

 

5 – Les castes

Comme le pays est majoritairement hindouiste, les castes marquent un choc culturel important pour nous européens. Bien qu’abolies par la constitution indienne, la société est divisée en plusieurs castes et continuent de jouer un rôle majeur dans la société contemporaine.

Il y a 4 castes principales :

  • Les brahmins : les religieux
  • Les kshatriya (ou rajput), les guerriers. C’est aussi la caste des maharajas (la noblesse).
  • Les vaishya : Elle regroupe les hommes d’affaires, les artisans et les agriculteurs.
  • Les shudra sont les serviteurs.

C’est un des plus gros choc auquel j’ai été confronté en arrivant en Inde, car je ne connaissais rien de ces castes et on nous a appris ces 4 castes mais il y existe encore apparemment des sous-castes à celles ci-dessus. Bref, c’est hyper compliqué. En plus certains sont végétariens selon leur caste. C’est quelque chose qui me dépasse totalement de mon œil européen.

Mais avec plus de documentation, cela mériterait d’y consacrer un article entier…

 

6 – La nourriture

Pour finir, la gourmande que je suis l’a emporté en vous parlant de la nourriture indienne. En effet, cet un aspect de la culture qui est bien différente de la notre. Les ingrédients sont différents de ceux que nous avons l’habitude de manger en France (hormis le riz) et les habitudes à table ne sont pas les mêmes non plus. Les indiens ont pour coutume de faire plusieurs plats que l’on pose sur la table à partager avec tout le monde, même au restaurant, personne ne prend un plat uniquement pour lui. Ils n’utilisent pas de couteaux également à table.

La petite touche indienne à ajouter sur la nourriture concerne bien sûr les épices. Les indiens en utilisent beaucoup mais alors beaucoup ! J’ai du mal avec les plats trop épicés et c’était bien compliqué durant mon séjour. J’avais beau demandé un plat « not spicy », ça piquait toujours à mon goût, surtout au Rajasthan. J’ai beaucoup aimé la nourriture indienne, mais je suis un peu déçue de ce côté toujours épicé qu’ils ont l’habitude de manger. J’étais bien contente de revenir en France et de retrouver la nourriture française bien plus fade.

Plat typique indien

 

Avez-vous connu un choc culturel ? Dans quel pays ? 

_______________________

Keep traveling & enjoy my blog! 

_______________________

Commentaires

  1. Pingback: Inde : Religions & Castes - C'TravelDiaries

  2. Lechair

    Le choc oui, mais ce pays est aussi force d’inspiration pour vous j’imagine?
    C’est un pays qui me fascine et m’évoque bien ce qui est décrit dans l’article.

    1. Auteur
      de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *