Destination l’Inde : conseils pratiques avant le départ

Ça y est je vous dévoile enfin ma prochaine destination qui n’est autre que l’Inde ! Pour ceux qui ont deviné, je vous contacterais afin d’avoir vos adresses postales pour vous envoyer une petite carte. En attendant je vous raconte tous mes préparatifs jusque ici, à deux mois et demi du départ.

L’idée de partir en Inde

Il est vrai que l’idée de partir en Inde me trottait depuis un petit moment dans la tête. Et puis l’année dernière lors d’une présentation orale pour un cours, nous avions choisi d’étudier la ville de Delhi. Je pense que ça a été un déclic (même si je n’ai sauté le pas que quelques mois plus tard). Je savais que dans une destination future, j’irai en Inde pour la culture, le dépaysement, les paysages, la vie, la nourriture… Bref il y avait beaucoup trop de raisons.

Fin juin 2017, je commence à me renseigner sur l’Inde. Les meilleures saisons pour partir, les distances d’une ville à une autre, etc. A travers ces recherches, je m’aperçois que pour l’année 2018, le Holi Festival tombe le 3 mars. D’habitude, c’est toujours vers la mi-mars, et je savais que ça aurait été impossible pour moi au travail car c’est le moment de la conférence de presse de Rio Loco. Quand j’ai vu le 3 mars, je me suis dit : il faut que je parte à cette période ! Les températures sont clémentes, c’est la meilleure période de l’année au niveau du travail pour moi, ce n’est pas une haute saison touristique et il y a le Holi Festival quoi ! J’ai toujours rêvé fêter ce festival des couleurs un jour en Inde. Je reprends alors contact avec mon ancien voisin de Dublin qui vit maintenant en Inde. Je lui parle de ce voyage que je rêve de faire. Il est heureux que je vienne découvrir son pays et m’aide pour me dire ce qu’il y a à visiter et il m’annonce qu’il pourra m’héberger. Je suis ravie, il n’y a plus qu’à attendre ma paye et prendre les billets !

holi-feast-3

Les billets d’avion

Une fois la période choisie et la destination trouvée (nous atterrirons donc à Delhi car mon ami vit là-bas), il est temps de trouver un billet d’avion pas trop cher ! Durant tout le mois de juillet 2017, Skyscanner devient mon ami ! Je cherche des dates oscillant entre le 18-28 février jusqu’au 5-9 mars 2018. J’ai des contraintes car il faut que je revienne au travail avant le 10 mars 2018 et je ne peux pas poser plus de 10 jours ouvrés.

En consultant Didi (ses jours de congés également) et en checkant les billets les moins chers sur Skyscanner nous arrivons donc à dégoter un billet : Toulouse-Delhi aller/retour pour 380€ du jeudi 22 février 2018 au mardi 6 mars 2018. C’est top ! Cependant en me renseignant sur la compagnie nous proposant les billets à 380€ sur internet, je me rends vite compte que beaucoup de personnes ont eu des problèmes avec cette compagnie (retards, remboursements, changement de vol, etc.). Je ne suis pas prête à prendre le risque pour un voyage de cette importance (sachant que ça sera sûrement mon seul grand voyage de l’année). Je regarde donc les prix avec d’autres compagnies, Air France nous propose des vols pour les mêmes dates à 420€ aller/retour, nous avons confiance, adjugé, vendu ! Nous prenons nos billets dès que notre paye tombe sur notre compte ! A nous l’Inde ! 

Le visa

Concernant l’administratif, je m’étais renseignée pour le visa et j’avais vu sur le site VFS Global que le visa nous coûterait au moins 80€ chacun et qu’en plus, il fallait aller le chercher dans une ambassade d’Inde en France (Paris, Lyon, Marseille, Strasbourg) et comment ça il n’y a pas à Toulouse ?! On devait donc lors d’un séjour à Paris, passer des heures à l’ambassade pour récupérer notre visa. Bref, j’ai commencé à chercher sur des blogs qui parlaient de l’Inde et j’ai trouvé mon bonheur ailleurs ! J’ai vite accroché avec le blog The Big Snail et l’histoire de Fabrice qui vit en Inde en ce moment (malheureusement il repart juste avant que j’arrive). Je lui ai alors demandé comment il a fait pour son visa et m’a indiqué le site Indian Visa Online sur lequel j’ai fait ma demande de visa.

La demande est longue ! Je vous préviens il faut avoir du temps devant soi. En plus pour moi il y a eu un bug à un moment et j’ai dû recommencer. Toute la demande est en anglais, si vous n’avez pas un bon anglais, je vous conseille donc de faire la demande avec quelqu’un qui parle anglais pour vous aider. Ce qui a été le plus dur pour cette demande de visa c’était la photocopie de ma photo d’identité et de mon passeport. Car je les scannais depuis mon imprimante mais le format était trop gros par rapport à ce que le site demandait. Après moultes bidouillages, j’ai réussi à passer mes fichiers en format web et ma demande est partie ! Il y a pas mal de contraintes donc faites attention. De même, les accents et signes de ponctuation ne sont pas accepter dans votre demande.

Deux jours plus tard, j’ai reçu un mail INDIAN e-VISA. Mon Electronic Travel Authorization (ETA) est granted! Je suis donc officiellement autorisée à partir ! Sauf que je regarde les dates et je vois que l’autorisation est du 29 octobre 2017 au 28 février 2018 ! Heureusement je vois mentionner en dessous que c’est pour la date d’entrée sur le territoire et qu’ensuite on peut y rester pour une durée de 60 jours maximum. Ouf sauvée, j’arrive le 22 février à Delhi ! Donc un conseil pour votre demande de visa en ligne, ne la faite pas trop longtemps à l’avance. En étant trop pressée, à une semaine près je n’aurai même pas été dans mes dates !

Pour info, cette demande ne m’a coûté que 43€ au lieu des 80€ annoncé par le premier site. Et le visa online est largement suffisant pour une destination touristique de quelques semaines.

DSCN6109_InPixio

Se préparer mentalement

Maintenant que tout est prêt, il faut se préparer mentalement ! Je lis beaucoup de blogs et mon collègue m’a offert pour mon anniversaire le Lonely Planet sur l’Inde en anglais que j’ai dévoré ! J’ai également lu des articles sur le syndrome de l’Inde qui est un mal étrange du voyageur occidental. Angoisse et tristesse inexplicables, crises de panique et de sidération, et même hallucinations sont des symptômes de ce mal étrange qui affecte les voyageurs occidentaux. Il parait que ça s’arrête dès qu’on remonte dans l’avion pour rentrer à la maison. J’ai trouvé ça fou ! Je sais que l’Inde est dépaysant, qu’il y a de la pauvreté, que l’on peut voir des choses très dures, qu’il y a du monde partout, que les gens me dévisageront car j’ai une belle tête d’occidentale et que je ne me fondrais pas dans la masse, comme j’ai pu le faire lors de mes précédents voyages… Mais je ne savais pas qu’un tel voyage pouvait pousser les gens à un tel état au point que ça en devienne un « syndrome de l’Inde ». Pour me rassurer, je me suis dit que ça n’arrive pas à tout le monde, que mon but recherché pour ce voyage est justement le dépaysement et que je connais un local sur place qui va beaucoup nous aider. Je n’ai jamais mis les pieds en Asie, ça sera pour moi la première fois et c’est vrai que j’avais envie de découvrir une autre culture qui m’attire. Je verrais comment je vis ce voyage, en tout cas je vous raconterai tout.

Merci à Stéphanie pour son article « Mes 8 conseils pour voyager en Inde«  qui m’a beaucoup aidé et fait sourire ! Je me fais à présent une idée un peu plus précise de ce que va être ce voyage quand j’ai lu la phrase de Stéphanie : « En conclusion, visiter l’Inde est une expérience. Pas vraiment des vacances. Et vous allez soit adorer cette expérience, soit la détester. » J’espère quand même l’adorer !

1338820065220

Prochaines étapes avant le grand départ :

  • Acquisition de nouvelles valises (la commande est déjà passée, merci le Black Friday!) 
  • Itinéraires et journées à préparer avec Didi !
  • Vaccins à faire
  • Médicaments à prévoir
  • Valise à boucler

Et vous avez déjà visiter l’Inde ? Quel endroit ? Quels conseils auriez-vous à me donner ?

Sinon est-ce que l’Inde vous tente ou pas du tout ?

 

xoxo

signature2

Commentaires

  1. the Big Snail

    Pour le syndrome de l’Inde, ne stresse pas trop quand même, il y a des millions de touristes qui viennent en Inde chaque année. En plus tu auras ton ami avec toi donc tout ira bien !
    Tu comptes passer Holi dans l’Uttarakhand ? Pendant la fête sois quand même prudente, sors avec des amis. Les Indiens sont parfois un peu trop entreprenants durant cette fête avec les femmes, surtout occidentales… Renseigne-toi sur Holi et l’aspect religieux souvent négligé des touristes. Tu pourras mieux profiter des rituels auxquels tu assisteras.
    Bon préparatifs pour ton voyage 😊

    1. Cindy C.

      Oui je vais passer le Holi dans l’Uttarakhand, probablement à Dehra Dun. J’ai vu que les festivités était bien différentes suivant l’endroit où l’on se trouve dans le pays. Oui je ferai attention mais entouré de deux garçons ça devrait aller ! 😉

  2. Stephanie

    Whoua super article, et super destination ! Je suis sûre que cette expérience, encore plus pendant Holi, sera géniale. Et sinon je rejoins totalement le commentaire de The Big Snail 🙂

  3. La ptite famille baroudeuse

    J’adorerais y aller, cependant le petit dernier est encore un peu jeune pour ce genre de destination… C’est un joli film de Lelouch qui m’a encore plus donné envie d’y aller, je ne sais plus le titre, c’est avec Dujardin.

    1. Cindy C.

      Le film c’est Un + Une je crois ! Il faudrait que je le vois d’ailleurs ! C’est vrai qu’il y a des destination plus ou moins facile selon l’âge des enfants…

  4. Pingback: Road-trip en Inde du nord : mon itinéraire - C'TravelDiaries

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *