Expérience #2 : J’ai testé pour vous la plongée !

Eté 2017, Didi et moi repartons pour une nouvelle aventure : direction l’Espagne ! Nous roulons jusqu’à la Costa Brava où nous poserons nos valise à l’hôtel Flamingo dans la ville côtière de l’Estartit. Cette fois, nous partons pour un week-end plongée !

Infos pratiques 

Plongée - Carte de visite

 

Mon appréhension

Je vous avoue, depuis que Didi m’a proposé et que j’ai accepté ce week-end plongée, j’avais très peur. Je me renseignais sur internet pour savoir comment ça se passait, je demandais autour de moi à ceux qui en avait fait. J’avais énormément de retours d’expérience positifs mais n’étant pas bonne nageuse et pas forcément très à l’aise avec les créatures marines, j’appréhendais beaucoup ce week-end. Alors oui, vous allez me dire : « Mais pourquoi tu as accepté ce week-end si tu as peur ? » et bien simplement parce que j’aime bien repousser mes limites et que je me dis que c’est une expérience qui ne se reproduira peut être pas une autre fois dans ma vie donc je veux tenter ! Au moins tenter. Si ça ne me plaît pas et bien je n’en referait pas, et si ça me plaît et bien je recommencerais !

IMG_20170731_114046_930
Le Port de l’Estarit : lieu de départ

Le baptême de plongée

Après quelques instructions sur le port par les plongeurs de La Sirena, nous montons à bord du bateau pour enfiler nos combinaison, masque et palmes. Puis le bateau s’arrête au bord d’une petite crique où l’eau est d’un merveilleux bleu transparent. J’adore l’endroit. Mais ma peur est toujours là. Pour le baptême de plongée, chaque personne est accompagnée d’un moniteur qui parle français (Dieu merci je n’aurais pas voulu parler espagnol dans ces conditions). Nous sautons ensuite un à un dans l’eau afin que nos moniteurs nous équipent du gilet avec la bouteille d’air (et oui c’est bien de l’air et non de l’oxygène à l’intérieur de la bouteille). J’ai déjà peur au moment de sauter du bateau mais tout va bien je suis super à l’aise avec mes palmes et rejoins ma monitrice. Je lui explique que c’est la première fois que je fais de la plongée et que j’ai peur. Elle me met alors en confiance et me dis qu’on va y aller doucement pas à pas (ou plutôt palme à palme). Je suis alors couchée sur le dos me laissant porter par la mer, je mets le détendeur dans ma bouche et teste ma respiration. La monitrice me prévient qu’elle va doucement me retourner pour que j’ai la tête sous l’eau et là panique ! A peine je respire sous l’eau que je me mets à paniquer ! Je ne sais pas si c’est le bruit de notre respiration sous l’eau qui m’a effrayée (il faut dire que ça fait un sacré bruit quand on ne s’y attend pas), si c’est le fait d’être sous l’eau et de voir tous ces poissons ou simplement de pouvoir respirer sous l’eau. Je ressors de suite, paniquée. Je veux respirer à l’air libre. Ne me laissant pas abattre par ma première impression, je demande à recommencer. La monitrice me dit que l’on restera la tête dans l’eau mais à la surface à nager, le temps qu’il faut pour que je sois à l’aise. Je remets donc la tête sous l’eau et nage. Au début ma respiration est rapide et saccadée, je m’en rends bien compte. J’essaye alors de déstresser et je sens que je commence à m’habituer au fait d’être sous l’eau et de respirer sous l’eau. Ma monitrice s’en aperçoit, me demande si je veux descendre et nous descendons ! Nous communiquons énormément sous l’eau avec les mains. Elle me demande si tout va bien, me rappelle de me déboucher les oreilles pour ne pas avoir mal, et nous descendons explorer les fonds marins. Enfin les fonds marins c’est un bien grand mot car pour un baptême de plongée, nous ne descendons pas en dessous de 10m de profondeur. Je suis descendu vers 4 mètres, ce qui est pas mal déjà pour moi. Nous voyons de nombreux poissons, découvrons la faune et la flore marine, touchons les plantes accrochées aux rochers… Je me sens enfin à l’aise sous l’eau, j’ai la sensation d’être portée et de pouvoir nager dans toutes les directions possibles. Moi qui suis une mauvaise nageuse, je vous assure que la plongée ça n’a rien à voir ! A peine le temps de me sentir bien sous l’eau que nous remontons déjà. Et oui, vingt minutes de plongée ça passe très vite ! Ma monitrice me dit qu’elle est très fière de moi car beaucoup de personnes qui panique, bloque et remonte sur le bateau au lieu de retenter de plonger. Je suis moi-même très fière d’avoir réussi ce challenge et d’avoir découvert un autre univers.

Snapchat-990753759
Le point de plongée

Mon ressenti après ce baptême

Tout d’abord comme je l’ai dit : la fierté d’avoir plongé ! Ensuite la frustration de ne pas être resté plus longtemps sous l’eau ! Mais pas de regrets car nous replongeons le lendemain. Didi est super fier de moi et super content de sa plongée, lui qui n’en avait fait qu’en piscine auparavant, là il est descendu à 9 mètres ! Le lendemain, l’entrée dans l’eau fût donc plus facile et la plongée plus agréable même si j’ai senti un manque de communication sous l’eau avec mon moniteur, ce qui m’a un peu déçue. J’ai besoin d’être rassurée et la monitrice de la veille l’avait très bien fait. Mais dans l’ensemble tout s’est bien passé. J’ai pu faire du snorkeling également en attendant que tout le monde remonte de sa plongée. J’étais donc avec mon tuba en train de regarder les poissons et les autres plongeurs sous l’eau lorsqu’en tournant la tête j’aperçois une petite méduse à côté de moi. En moins d’une seconde, pris de panique, j’ai sorti la tête de l’eau et je suis remontée sur la bateau aussi vite que j’ai pu. C’est bien la première fois que j’ai nagé aussi vite. Alors oui la méduse faisait à peine la taille de ma main, mais j’avais vraiment peur de me faire piquer. Et quand je l’ai dit aux autres sur le bateau, ils m’ont répondu naturellement et d’un air serein « Oui, on a vu des méduses ». Hahaha quelle froussarde je suis !

 

 

À vous maintenant !

Si vous avez peur de faire de la plongée, déjà sachez que cette expérience ne comporte aucun risque. Surtout lors d’un baptême, vous ne descendez pas assez bas pour qu’il se passe quoi que ce soit et vous êtes toujours accompagné d’un moniteur avec vous. Alors au moindre risque hop il vous remonte à la surface direct ! De plus, si vous appréhendez, dîtes-le à l’avance à votre moniteur (même s’il s’en rendra compte tout de suite). Les moniteurs -surtout lors des baptêmes de plongée– sont là pour vous faire découvrir la plongée et non vous en dégoûter donc ils ne vous forceront jamais. Leur but c’est que vous appréciez l’expérience et que vous vouliez en refaire ! Sinon pour ceux qui n’ont pas peur, qu’est-ce que vous attendez ? Allez-y plongez !

Palmes

 

Avez-vous déjà testé la plongée ? Comment c’était ?

Avez-vous envie d’en faire ?

 

xoxo

signature2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *